Soutenance d’Alexandre Antolin: lire le compte-rendu

 

« “La société se dresse avant que mon livre paraisse” : étude d’un cas de censure éditoriale dans les années 1950 : Ravages de Violette Leduc. »

 Compte-rendu par Mireille Brioude. Le 19 novembre 2019.

Dans son exposé liminaire, Alexandre Antolin rappelle ce qui l’a motivé à travailler sur Violette Leduc, ensuite il fait part des difficultés qu’il a rencontrées et la manière dont il a dépassé les obstacles qui se dressaient devant lui et enfin il rend hommage à Catherine Viollet et à Françoise d’Eaubonne, figures tutélaires de l’entreprise qu’Alexandre mène pour la restauration de l’œuvre censurée de Violette Leduc : Ravages. Lire l’intégralité…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s