Auteur : Mireille

LILLE: 20 OCTOBRE 2017. Compte-rendu de la journée d’études

Une journée très riche! Les études leduciennes élargissent leur champ de recherche, grâce aux communications d’historiennes et de spécialistes d’auteur(e)s contemporain(e)s de Violette Leduc. Les actes seront publiés par l’Université de Lille III sous la direction de Mesdames Tamagne et de Chalonge, professeures et chercheures (ALITHILA et IRHIS). Nous publions ici:

1- les résumés des communications.

2- Trois des intervenant(e)s ont publié leur résumé à part.

 

Parution: Ouvrage de Sandrina Joseph

OBJETS DE MEPRIS, SUJETS DE LANGAGE

Par Sandrina JOSEPH

Injurier pourrait-il être un acte d’émancipation? C’est à cette question que tente de répondre Sandrina Joseph lorsqu’elle examine l’injure comme mode d’usurpation langagière au féminin en s’appuyant sur ses lectures des textes de Violette Leduc, Annie Ernaux, France Théoret et Suzanne Jacob, textes dans lesquels sont mises en œuvre différentes stratégies injurieuses.

Aux Editions XYZ, Montréal.

Catherine Florian sur France Culture

Les Nouvelles vagues à partir du lundi 15 mai:

Avec (en duplex depuis Bordeaux) Viviane Albenga, sociologue du genre, maîtresse de conférences dans la spécialité « Métiers du livre » (IUT de Bordeaux), auteure de S’émanciper par la lecture. Genre, classe et et usages sociaux des livres (PUR, avril 2017) ; avec Catherine Florian, libraire, co-fondatrice avec Christine Lemoine de Violette and Co (Paris 11), une librairie engagée dans les réalités et les imaginaires lesbiens, gais et trans, et toutes les questions de genre. Nous échangeons sur la lecture comme possible vecteur d’émancipation, tant à l’échelle intime que collective.